REALISATION D'UN MUR EN FOIN

Formation éco-construction des chantiers d'insertion du Sud Charente - Octobre 2007

Encadrée par Alain RICHARD

Commune de Rioux-Martin (16)


Une ossature bois a été réalisée. Des planches intermédiaires verticales sont ajoutées. Elles permettent de soli-difier la structure. Elles sontDSCN4443 fixées dans les fondations et dans la poutre du dessus. Ces planches, fixées verticalement entre chaque botte seront noyées dans le mur.

Les bottes de foin doivent se tenir, il faut laisser les ficelles. Habituellement les murs sont réalisés en paille, la méthode est identique.

Un film d'étanchéité est posé au sol, pour protéger le foin de l'humidité.

Un pré-enduit très liquide est réalisé pour faire une accroche pour la seconde couche. Cet enduit sera badigeonné sur les surfaces en contact avec l'air.

Le ports de gants est indispensable dès contact avec la chaux.

Composition du pré-enduit : réalisé dans une bétonnièreDSCN4454

  • 1 seau d'eau

  • 3 seaux de sable

  • 2 seaux de chaux

  • 2 seaux de sable

  • de l'eau jusqu'à obtention de la bonne consistance

Avant de poser le pré-enduit sur les bottes de foin doivent être humidifiées.

Le pré-enduit est versé sur les bottes de foin au sol.

Il faut environ 1 seau par botte (un demi-seau sur chaque face). Le pré-enduit est étalé à la main, il faut bien frotter afin qu'il pénètre dans la surface des bottes.

Lorsqu'une face est terminée, retourner la botte et faire de même sur l'autre face. Insister sur les arêtes afin de faciliter le jointoiement ultérieur.

Poser les 1ères bottes sur les fondations. Disposer des liteaux horizontalement sur les bottes afin de les maintenir. DSCN4462

De part et d'autre du liteau, réaliser 2 boudins de mortier, pour créer un lien avec la botte qui sera superposée.

DSCN4469

Entre les 2 boudins de mortier, rajouter du foin en vrac pour assurer l'isolation.

Composition du mortier : réalisé dans une bétonnière

  • 1 seau d'eau

  • 3 seaux de sable

  • 2 seaux de chaux

  • 2 seaux de sable

  • de l'eau jusqu'à obtenir la bonne consistance.

Le mortier est beaucoup moins liquide que le pré-enduit.

Les angles et les trous sont bouchés avec un mélange de foin et de liant de rebouchage.formation__co_construction_1_021

Composition du liant de rebouchage, réalisé dans une bétonnière :

  • eau

  • 1 seau de foin,

  • 3 seaux de sable,

  • 1 seau de chaux,

  • 2 seaux de sable,

  • eau jusqu'à obtention de la bonne consistance (pas trop liquide).

Il faut laisser sécher 2 jours, pour que le pré-enduit tienne. On peut alors appliquer à la main une plusieurs couches d'accrochage.

Cet enduit peut également être appliqué à l'aide d'une taloche.

Composition de la couche d'accrochage :formation__co_construction_3_004

  • eau

  • 3 seaux de sable

  • 2 seaux de chaux

  • 2 seaux de sable

  • eau jusqu'à obtention de la bonne consistance (pas trop liquide).

L'objectif étant de réaliser une surface égalisée (élimination des creux et des bosses) sans pour autant lisser la surface qui devra recevoir une couche de finition.

Deux couches d'enduit d'accrochage ont été appliquées sur les murs en foin.formation__co_construction_4_052

formation__co_construction_4_042La seconde couche a été appliquée en partie à la taloche.

Un enduit de finition sur les mur en foin, sera réalisé dans un mois, lors d'un nouveau stage.